Tout sur la fertilité

À la recherche d'une grossesse

Avant d'aller consulter un spécialiste

La volonté d'attendre un enfant constitue un projet à part et rempli de promesses qui amène souvent la femme à se poser des questions sur sa fertilité lorsque ses règles apparaissent sans qu'elle n'ait pu atteindre son objectif de gestation. Il faut rappeler que le processus aboutissant à une gestation est très complexe et que le pourcentage de réussite, pour un cycle menstruel, est d'environ 25% (même s'il est certain que ce pourcentage diminue rapidement lorsque la femme avance en âge).

Pour cette raison, avant d'envisager de recourir à un spécialiste de la reproduction assistée, nous vous recommandons de suivre les quelques conseils suivants afin d'augmenter vos chances de grossesse.

grossesse

Éléments à toujours prendre en compte :

Tandis que les spermatozoïdes peuvent survivre dans l'appareil reproducteur féminin entre trois et quatre jours, l'ovule, doit être fertilisé dans les 24 heures qui suivent l'ovulation. Par conséquent, un couple a plus de chances de concevoir lorsqu'il a des relations sexuelles un ou deux jours avant l'ovulation.

Les méthodes et les conseils que nous vous proposons ci-dessous ont, pour la plupart, pour objectif de déterminer de manière naturelle les jours les plus fertiles de votre cycle menstruel (le jour d'ovulation) et, donc, les plus propices à l'obtention d'une grossesse.

Quelques méthodes et conseils pour augmenter la fertilité

Méthode du test d'ovulation : Ce test d'ovulation (vendu en pharmacie) permet de déceler l'augmentation du taux de l'hormone d'ovulation LH entre 24 et 36 heures avant l'ovulation, et donc d'identifier les deux jours les plus propices à la conception pour un cycle particulier. Si vous avez des relations sexuelles durant ces deux jours vous augmenterez vos chances de concevoir.

Méthode de la température basale : Cette méthode consiste à déterminer la température basale du corps tout au long du cycle menstruel. Au cours d'un cycle menstruel normal de 28 jours, l'ovulation a généralement lieu le 14e jour du cycle. Les cycles peuvent cependant être plus courts ou plus longs. Le mécanisme est simple : Il suffit que vous preniez votre température chaque jour au moment de vous lever et que vous la reportiez sur un graphique. Vous prendrez toujours votre température basale au même endroit et avec le même thermomètre. Cette méthode vous permettra de repérer votre pic de température provoqué par l'ovulation Ce pic de température est dû au fait que l'hormone progestérone augmente la température basale corporelle de 0,2 à 0,5 degrés centigrades avant l'ovulation. Deux ou trois jours après l'ovulation, la température basale peut augmenter de 1 á 1,5 degré centigrade et se maintenir à ce niveau jusqu'au cycle suivant. Si, au cours de cette étape vous tombez enceinte, cette température basale sera maintenue durant toute votre grossesse. Les jours de fertilité couvrent quelques jours avant et après l'ovulation. Il s'agit là d’une méthode efficace même si plusieurs facteurs peuvent venir perturber l'exactitude de la mesure. De plus, il est important de tenir compte du fait que, chez certaines femmes, les courbes de température basale sont difficiles à interpréter surtout en cas de stress ou de maladies.

Mucus cervical : La méthode du mucus cervical consiste en une autre méthode naturelle permettant d'identifier les jours de fertilité d'une femme. Il ne faut pas commettre l'erreur de croire que le jour de plus grande sécrétion du mucus cervical correspond au jour de plus grande fertilité. Environ six jours avant l'ovulation, les cellules du col de l'utérus produisent du mucus cervical ayant les caractéristiques suivantes : aqueux, élastique, semblable à du blanc d'œuf cru et, si vous le placez entre le pouce et l'index, vous pourrez l'étirer pour lui donner la forme d'un fil fin avant qu'il ne casse. Le dernier jour de cette sensation de lubrification correspond au jour le plus fertile du cycle et donc à la date offrant le plus de chance de conception réussie. La sensation de lubrification peut durer un ou deux jours de plus, ce qui indique que vous avez encore de grandes chances de tomber enceinte. Après l'ovulation (l'ovule demeure viable environ 48 heures), la sensation de lubrification de la vulve diminuera et le mucus deviendra collant et sec.

Calendrier du coït : Une femme ovule normalement 14 jours avant l'arrivée de ses règles. Si une femme a un cycle régulier de 28 jours, l'ovulation aura lieu vers la moitié du cycle (14 jours après le premier jour de ses règles). Si le cycle est plus long, en admettant qu'il soit de 34 jours, l'ovulation se produira aux environs du 20e jour du cycle - d'une manière générale, la formule sera donc cycle menstruel moins 14 jours.

Relations sexuelles régulières : Sachant que les spermatozoïdes peuvent survivre dans le corps de la femme durant plusieurs jours, des relations sexuelles régulières (deux ou trois fois par semaine), augmenteront les probabilités d'une présence de spermatozoïdes au moment de l'ovulation. C'est un mythe de dire que les hommes doivent « faire abstinence de relations sexuelles ». Les longues périodes d'abstinence (supérieures à 8-10 jours) peuvent au contraire conduire à une moindre qualité du sperme car la quantité de spermatozoïdes anormaux et morts sera plus importante dans l'éjaculat. À l'inverse, des relations sexuelles en nombre excessif peuvent entraîner la présence de spermatozoïdes immatures. Nous recommandons donc des relations sexuelles deux à trois fois par semaine, quel que soit le moment du cycle de la femme, de préférence les week-ends, jours durant lesquels le couple sera plus détendu et disposera de plus de temps. Après ces relations la femme ne doit pas procéder à une douche vaginale. Il faut éviter d'utiliser des crèmes ou des lubrifiants vaginaux durant les relations sexuelles car ils peuvent mettre en danger la survie des spermatozoïdes dans le vagin.

Quand faut-il envisager de consulter un spécialiste dans une clinique de reproduction assistée ?

Une consultation en clinique de reproduction assistée est recommandée dans les cas suivants :

  • En cas d'absence de gestation après un an de relations non protégées chez une femme de moins de 35 ans.
  • En cas d'absence de gestation après six mois de relations non protégées chez une femme de plus de 35 ans.
Partager ce contenu: