Tout sur la fertilité

La stérilité et l'infertilité: "Âge et infertilité"

Il est indéniable que la fertilité des femmes diminue avec l'âge. Comme le montre le graphique ci-dessous, c'est autour de 20 ans qu'une femme à le plus de probabilités de tomber enceinte au cours d'un cycle spontané, environ 25% de chances, tandis qu'à partir de ce moment-là la fertilité va progressivement diminuer avec une accélération de ce déclin à partir de 37-38 ans.

On notera cependant qu'il s'agit là de moyennes. Chez certaines femmes, le taux de fertilité peut diminuer plus tôt tandis que d'autres, seront encore fertiles autour de quarante ans.

Tout ce processus est lié à la diminution de la réserve ovarienne et à un affaiblissement de la qualité ovocytaire qui se manifestera sous forme d'une augmentation du nombre d'anomalies chromosomiques dans les ovocytes.

age

Pourquoi l'âge a-t-il tant d'importance ?

Plusieurs facteurs expliquent la forte diminution de naissances d'enfants vivants chez des femmes de plus de 40 ans :

  • Il est largement reconnu que l'apparition de fœtus présentant des anomalies chromosomiques est beaucoup plus fréquente parmi les femmes plus âgées, notamment à partir de 35 ans. L'anomalie chromosomique la plus connue est celle qui entraîne le syndrome de Down (trisomie 21). Les anomalies chromosomiques contribuent fortement à augmenter le taux de fausses couches chez les femmes plus âgées.
  • Toute l'énergie nécessaire à un embryon pour lui permettre de maintenir sa division cellulaire et pour qu'il puisse croître est fournie par de petits paquets appelés mitochondries qui proviennent des ovules. Au fur et à mesure que les femmes vieillissent, leurs ovules contiennent de moins en moins de mitochondries saines et par conséquent, l'embryon ne disposera pas de toute l'énergie nécessaire à son développement et même s'il est certain que le fœtus produira lui-même ses propres mitochondries lorsqu'il aura atteint un certain développement, si l'embryon ne dispose pas de suffisamment d'énergie pour parvenir à ce point de développement, celui-ci se paralysera ce qui entraînera un échec de la nidation, un échec de la division cellulaire ou encore une fausse couche.
  • En cas d'absence de périodes menstruelles ou si celles-ci sont irrégulières, l'ovulation sera généralement soit inexistante soit irrégulière. l'absence d'ovulation se traduira par une stérilité totale. L'ovulation peut généralement être corrigée à l'aide d'un traitement pharmaceutique. En cas d'épuisement de la réserve ovarienne, la solution est de recourir à des ovules ou à des embryons issus de donneurs.

Poids et infertilité >>

Partager ce contenu: