Réunions informatives et personnalisées en France Plus d'informations

La stérilité et l’infertilité: « Fausses couches à répétition »

Même dans les couples en pleine santé, des fausses couches peuvent se produire. Le risque de fausse couche dépendra beaucoup de l’âge de la femme. On constate en effet que le pourcentage de fausse couche chez une femme de 20 ans s’élève à environ 13% tandis que chez la femme de 45 ans ce risque est supérieur à 50%.

La fausse couche, attestée cliniquement après analyse hormonale ou par échographie constitue la complication la plus courante de la grossesse et représente 15% des gestations.

Comment définit-on des fausses couches à répétition ?

La fausse couche à répétition, fausse couche récurrente ou l’arrêt de la gestation à répétition correspond à la perte spontanée d’au moins deux gestations.

On estime à près de 1 à 2% les couples victimes de fausses couches récurrentes.

Le symptôme le plus courant caractérisant une menace de fausse couche étant le saignement vaginal, accompagné ou non de fortes douleurs abdominales ; on notera toutefois qu’un quart des femmes enceintes présentent de faibles saignements durant la première partie de leur grossesse et que, malgré tout, 50% d’entre elles mèneront leur grossesse à terme.

Quels sont les facteurs de risque associés aux fausses couches à répétition ?

Il existe un certain nombre de facteurs qu’il convient d’étudier et qui ont été associés aux fausses couches récurrentes. Ceux-ci peuvent nous orienter à l’heure de chercher une solution pour remédier à ce problème. Facteurs à prendre en compte :

Le traitement sera spécifique à chaque cas et cherchera à corriger les taux hormonaux à travers un traitement pharmaceutique qui modulera ou supplantera le déficit absolu ou relatif des hormones en question.

Malgré tous les moyens dont nous disposons actuellement, toutes les études réalisées sur le sujet nous montrent que près de 50% des cas de fausses couches à répétition demeurent sans diagnostic étiologique, mais malgré tout, le pronostic reproductif général reste bon puisque 50 à 70% des patientes parviendront à donner le jour à un enfant vivant.

C. À la recherche d’une grossesse >>

Nous en parlons ?

Pour connaître les prix ou toute autre question

sur la procréation assistée, veuillez cliquer sur: