La stérilité et l’infertilité « L’infertilité féminine »

L’absence d’ovulation

Les causes à l’origine de l’anovulation (absence d’ovulation) sont nombreuses. De même, les symptômes permettant de l’identifier sont très variés. Dans certains cas, l’anovulation peut être traitée avec des médicaments, dans d’autres, une modification du style de vie sera suffisante pour y remédier et, malheureusement, dans quelques cas, elle ne peut être traitée et la grossesse ne peut être obtenue qu’avec l’aide d’une donneuse d’ovules. Les cas d’anovulation pouvant être traités sont les suivants :

  • Anovulation d’origine hypothalamique : due à un excès d’exercice, au stress et / ou à une perte de poids.
  • Hyperprolactinémie : augmentation des taux de prolactine, hormone hypophysaire.
  • Le syndrome des ovaires polykystiques (SOP) : il s’agit là de la cause la plus commune de dérèglement de l’ovulation et une cause très importante d’infertilité. Les ovaires des femmes souffrant de ce syndrome sont plus grands et renferment un grand nombre de petits follicules non développés (appelés à tort « kystes »). Ce syndrome est parfois associé à l’obésité et aux dérèglements hormonaux qui peuvent compliquer la conception.

Obstruction des trompes de Fallope

Les trompes de Fallope peuvent être bouchées pour les raisons suivantes :

Endométriose

L’endométriose est un processus à travers lequel une matière similaire à celle du revêtement de l’utérus (endomètre) commence à s’étendre en dehors de l’utérus. Il s’agit d’un problème très commun, en particulier chez la femme de plus de 30 ans qui n’a pas encore eu d’enfants et sa nature est inconnue.

L’endométriose sévère peut dénaturer les trompes mais aussi les ovaires et compliquer sévèrement la fertilité. Le processus qui mène à l’endométriose est inconnu, généralement bénin, mais difficile à contrôler et peut, dans certains cas, entrainer une perte du tissu ovarien sain et provoquer des adhérences dans l’appareil reproducteur féminin.

Le diagnostic de l’endométriose est confirmè par laparoscopie (par utilisation d’une petite caméra introduite dans la cavité abdominale à travers une petite incision faite dans le nombril) et elle peut souvent être traitée au moment de cet examen.

Elle peut également être traitée par des méthodes qui ne recourent pas à la chirurgie autrement dit par traitements hormonaux. Ces traitements peuvent contribuer à réduire les symptômes de l’endométriose, cependant, s’agissant de traitements qui préviennent l’ovulation, ils n’amélioreront pas la fertilité.

Autres causes

L’infertilité masculine>>

Nous en parlons ?

Pour connaître les prix ou toute autre question

sur la procréation assistée, veuillez cliquer sur: